Alizée International Fan Club
cgPage d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 

Parler tout bas

Parler tout bas
Vign_yyyyyyyyyyy
CD single France
01 Parler Tout Bas( 4'40)
02 Parler Tout Bas / Instrumental (4'43)
Les différentes versions
Radio edit (3'55)
Single version (4'40)
Version instrumentale (4'43)
Charts et certification
Vign_disue_d_argent_parler_tout_bas_Alizee
France :      12e place
Belgique :   15e place

Certification : pour 174 000 singles vendus, Alizée a reçu un disque d'argent (dès 125 000 exemplaires)

Paroles: Parler tout bas

Les jours de pluie
 Mes jouets sont vivants
 Les grands ont des griffes
 Comme des bouts de ciment
 Comment leur dire
 Quand on a que seize ans
 Le lit qu'on défait, n'a plus
 Le goût du zan

A quoi bon
 Les vies chiffons
 Les mots d'amour
 Qui sont trop courts,
 Moi, j' rêve en grand
 Comme l'éléphant
 Je rêve immense
 Ventre rond
 Les yeux profonds
 Mon ours dit à quoi bon ?
 Son amitié
 C'est dur à dire
 Dure toute la vie
 Alors lui ...

 Parler tout bas
 Trouver les mots qu'il faut
 Parler de tout, parler de moi
 Pour trouver le repos
 Ses bras : la douceur
ur à l'intérieur
 C'est l'objet de mon cœur
 C'est pour lui
 Mon poème
 Au monde Inanimé

Les jours de pluie
 Mes jouets sont vivants
 Les grands ont de rires
 Qui vous giflent
 En passant

A quoi bon
 L'amour qui fond
 Moi j'ai un compagnon
 Je voudrais dire
 Pas pour de rire
 Même si c'est con ...
 Je l'aime, lui

Parler tout bas Clip officiel
Le clip (4 min 7 secondes)
Vign_vvvvvvvvvvvvvv

« Parler tout bas » est signé Laurent Boutonnat et s’inscrit dans la plus pure veine farmérienne. Pour ce clip, tourné en 35 mm, Boutonnat a fait appel à un nouveau chef opérateur, Jean-Marie Dreujou.   C’est l’histoire du rêve ou plutôt du cauchemar d’une jeune fille, filmée couchée en pyjama dans un lit situé dans la chambre d'un hangar glauque et entourée de vieux jouets cassés en englués de boue. En fait, il s'agit de la maison de l'enfance, celle-là même où Lolita a grandi (cf. clip "Moi...Lolita") mais les lieux sont à présents dévastés.  À l’extérieur s’avancent une dizaine de poupées, grandeur humaine, de façon aussi inquiétante que des zombies. Dix jeunes filles ont été choisies pour jouer le rôle de poupée: elles portent  des masques  thermoformés et peints à la main  ajustées sur mesure et des robes s'inspirant des robes qui habillaient les anciennes poupées. L’adolescente se décide  de sortir sous une pluie incessante pour enterrer,  au pied d’un arbre mort  (dont les branches sont occupées par les poupées vivantes, observant les évènements), l’ours en peluche symbolisant l’enfance. Alizée n’omet pas de planter une croix pour rappeler la réalité d’une tombe : l’enfance est désormais bien morte. C’est à ce moment qu’arrive l’amoureux d’Alizée, que plusieurs plans très rapides en noir et blanc annonçaient tout au long du film. Alizée est donc sauvée de la menace des poupées par le jeune homme qui la convoitait déjà dans « Moi …Lolita », à savoir Jérôme Devoise, ingénieur du son du studio Guillaume Tell et travaillant depuis quatre ans avec Laurent Boutonnat.  Devoise la prend dans ses bras rassurants. Le film est clairement une métaphore du passage de l’enfance à l’adolescence avec tout ce qu’il peut y avoir de traumatisant.
Boutonnat réussit à imposer son iconographie si personnelle et on ne peut s’empêcher de penser par moment au clip « Plus grandir » (Mylène Farmer), notamment quand la caméra s’arrête sur un berceau vide. On peut aussi songer aux paroles de la chanson « Chez moi » de Serge Lama (Viens laisse un peu tomber tes poupées, laisse tes livres et tes cahiers…). L’ambiance onirique et menaçante est typiquement boutonnnienne. C’est le clip le plus personnel d’Alizée durant cette première période de carrière. On notera enfin le retour d’un personnage d’un clip à un autre, si caractéristique du style du metteur en scène (qu’on se rappelle la rivale de « Libertine » réapparaissant dans « Pourvu qu’elle soit douce »).

Le clip a été diffusé, pour la première fois, le 25 avril 2001 sur M6.

Crédits du clip
Réalisateur: Laurent Boutonnat
Directeur de la photographie: Jean-Marie Dreujou
Format: 35 mm
Durée: 4'07
 
Il n'y a aucun commentaire
 

Attention

Les textes repris sur toutes les pages, y compris le référenciel et les jeux, sont protégés par copyright déposé par Alizée International Fan Club. Toute reproduction partielle ou totale entraine des poursuites judiciaires sauf autorisation exceptionnelle et écrite de la part de l'administrateur.

En aucun cas, les commentaires que les utilisateurs laissent dans les livres d'or et les espaces de partage ne sont protégés par le site.  Nous déclinons toutes responsabilités en cas de commentaires reproduits partout ailleurs.

Ceci est un site de fans: toutes les photos, les vidéos, les audios, les paroles et musiques des chansons, les magazines et articles de presse, les marques et les logos (y compris les nôtres)  appartiennent de plein droit  et intégralement à leurs propriétaires respectifs.  

 
 
 
Alizee_Parler_tout_bas
Référentiel partiel
Plan média
Photos du clip
Photos du clip
Radio edit
Version single
Instrumental
Un p'tit karaoke?
Version spéciale
Non officiel mais si beau
PUB pour le titre
Tapis rouge 06/01/2001
Tapis Rouge

Tapis rouge aux enfants de la télé

Le 07/04/2001

Drôles de champions
04/05/2001
Plein soleil 19/07/2001
Pages liées

Une étoile est née (ici)

Alizée et Mylène (ici

L'envolée d'Alizée en 2001 (ici)

Alizée conquiert l'Europe... (ici)

Une nouvelle aventure... (ici)

Alizée en tournée (ici)

Livres / BD  (ici)

Presse 2001 (ici)

Presse 2002 (ici)

Presse 2003 (ici)

Presse 2004 (ici)

Gourmandises album (ici)

Moi... Loilita (ici)

Gourmandises Single (ici

L'Alizé (ici)

Coffret de prestige (ici)

Tout Alizée (ici)

Compilations diverses (ici)

En Concert (ici)

© Alizée International Fan Club 02/05/2014