Alizée International Fan Club
cgPage d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 

Psychédélices (Album)

Troisième album "Psychédélices"
Vign_psychedelices
CD cristal France sorti le 03/12/2007
Tracklist de l'album Psychédélices
01 Mademoiselle Juliette (3'02)
02 Fifty Sixty (3'45)
03  Mon taxi driver (3'11)
04  Jamais plus (3'28)
05  Psychédélices (4'37)
06  Décollage (3'52) 
07  Par les paupières (4'29)
08  Lilly town (3'57)
09  Lonely list (3'55)
10  Idéaliser (4'00)
11  L'effet (3'44)
Crédits

Enregistrement par Sylvain Carpentier (aux studios Juno, Pitaco et dans une maison au sud de Paris) assisté par  Eric (dit « Rico ») Paulin sauf "Jamais plus" et "Lonely list" enregistrés par Frédéric Lo et Sébastien Gerbi à Plus XXX et "Par les paupières" enregistré par Nellson et Sylvain Carpentier à Wisteria Studio.

Mixage par David Husser au studio Juno et au studio Relief assisté par Elise Canepa sauf "Par les Paupières" mixé par Nellson et Sylvain Carpentier et "Décollage" mixé par  Nellson et David Husser.

Paroles:  Daniel Darc (tracks: 4, 9), Frédéric Lo (tracks: 4, 9), Jean Fauque (tracks: 1 à 3, 5, 8, 10, 11), Jérémy Chatelain (tracks: 1 à 3, 5 à 8, 10), Oxmo Puccino (tracks: 6, 7), Kore track 6)

Musiciens:  
 Bass: Thomas Saez (tracks: 2 à 5, 7 à 10) 
 Batterie :  David Maurin (tracks: 4, 9), Maxime Garoute (tracks: 1, 2, 8, 10) 
 Guitares : Pascal Rode et Frédéric Lo  (tracks: 4, 9), Sylvain Carpentier (tracks: 1 à 3, 5, 7,8), Steve Critall (tracks: 2, 8), Michel-Yves Kochmann  track 8)
 Percussions: Maxime Garoute (tracks: 1,10) 
 Programmation et claviers: Frédéric Lo (tracks: 4, 9), Jérémy Chatelain (tracks: 1 à 3, 5 à 8, 10), Norscq (tracks: 1 à 3, 5, 8), Thomas Saez (track 5), Kore (track 6), Nellson (track 7)
 Cordes écrites et dirigées par : Daniel Zimmermann (tracks:5, 10) 
 Cordes: Anne Le Pape (tracks: 5, 10), Frédéric Maindive (tracks: 5, 10), Joan Rouzaud (tracks: 5, 10), Sabine Balasse (tracks: 5, 10)
Piano: Jérémy Chatelain (tracks 5, 10),
Piano, Rhodes, Hammond, bass et percussions: Bertrand Burgalat (track 11)
Larsen: Michel-Yves Kochmann (track 10)
Beat box : Sylvain Carpentier (track 10)
Melodica : Michel-Yves Kochmann (track 10)
Deejaying: Simon Alig (track 5)
Photographies:  Nathalie Canguilhem
Backline: Cypro
Artwork : I Love Dust, Talkie Walkie
Programmations:  Frédéric Lo (tracks: 4, 9), Jérémy Chatelain (tracks: 1 à 3, 5 à 8), Norscq (tracks: 1 à 3, 5, 8)
Maquette: Jérémy Goncalves
Remarques:
 Tracks 1 à 3, 5, 8, 10: Editions: Sony ATV Publishing – Sir Sid / Sir Sid   Tracks 4, 9: Editions: Water Music 949 
 Track 6 : Editions: Warner Chappell - Sony ATV Publishing- Sir Sid / Sir Sid
Track 7 : Editions: Warner Chappell –Sir /Sid DR
Track 11: Editions Sony ATV Publishing –Tricatel

Des bonus sur certaines éditions commerciales.......

CD digipack luxe France 

Il comprend  un CD et un DVD, ce dernier présentant en bonus le court métrage « Spychédélices », film de 6 min consistant en un seul plan-séquence, qui met en scène Alizée au volant d’une voiture. En voix off, Jean Fauque lit un texte, "Les contes de fées sont faits pour être défaits"  (réalisé par Danakil/ Basic Productions), mêlant les paroles extraites des onze titres de cet album, considéré aujourd’hui comme un des albums les plus étudiés et les plus ambitieux de la chanteuse.

CD&DVD  Mexique 

En juin 2008, pendant la tournée, Sony Mexico édite une nouvelle version de l’album comprenant les 11 titres de base et quelques bonus. 

Bonus tracks sur le  CD
           12  La Isla Bonita (paroles de Madonna et musique de Bruce Gaitsch

                 et Patrick Leonard) (3'40). Alizée l'avait déjà chantée en 2003.
           13  Fifty Sixty / Rolf Honey Edit Remix (3'23)
           14  Fifty Sixty / Datsu Remix (3'21)
           15  Fifty Sixty / Edana Remix (3'27)       
 DVD :  Mademoiselle Juliette / Clip
            Fifty Sixty / Clip
            Fifty Sixty / Clip David Rubato Version
            Fifty Sixty / Clip Rolf Honey Version
            Video Diario Prodigy/MSN:
                         - Jour 1: Turismo
                         - Jour 2: Prensa en México
                         - Jour 3 : Promocion en Radio y TV
                         - Jour 4 : Firma de autografos 

Psychédélices à la loupe
Vign_Capture_

Le troisième album studio d’Alizée sort quatre ans plus tard et, cette fois, sans la collaboration de Mylène Farmer. Alizée s’était éclipsée en 2004 pour des raisons de stratégie de l’absence, puis fut enceinte en 2005 et décida de consacrer deux ans à sa fille, Annily. Cela ne signifiait pas qu’elle songeait à quitter le monde de la chanson, mais elle tâtonnait sur des choix artistiques. Un premier projet avec Indochine n’avait pas abouti et Mylène Farmer, un peu irascible face à cette volonté d’évolution, était de toute façon indisponible. Alizée devra donc prendre des risques, le premier étant de changer de label pour RCA Sony en août 2007 et le second, pour aller frapper à la porte d’auteurs les plus inattendus.  Pour la musique, elle peut s’appuyer sur son époux, Jérémy Chatelain mais, pour les paroles, elle cherche des auteurs qui, à l’instar de Mylène, aiment  jouer avec les mots et les doubles sens. Ainsi rencontre-t-elle Jean Fauque, un parolier qui, né en 1951, est influencé par des dinosaures de la variété  tels que Brassens, Aznavour, Bécaud et Bob Dylan. Son nom est essentiellement lié à Alain Bashung pour lequel il écrit systématiquement. Très prolifique, cela ne l’empêche pas de collaborer ponctuellement avec Jacques Dutronc, Johnny Hallyday, Patricia Kaas, Carol Laure, Marc Lavoine, Guesh Patti, Vanessa Paradis,Luz Casal, etc. Fauque possède une touche particulière, avec des jeux de mots très peaufinés et jamais gratuits. Emprunt d’une mélancolie lucide, il écrit sur des sujets rarement légers, préférant casser avec humour les choses graves. Le jeu de mots intervient pour dédramatiser et résumer une situation. Le sens de la formule a plus d’impact qu’un long discours philosophique. Il s’engage donc dans le projet d’Alizée pour qui, à l’origine, il ne devait écrire que quelques titres. Finalement, il  écrira plus de la moitié de l’album.

Par ailleurs, Alizée porte son dévolu sur Oxmo Puccino, un rappeur connu pour ses métaphores et ses phrases bien choisies (il est surnommé le black Jacques Brel). Après une carrière en dents de scie, depuis 1998, durant laquelle il écrit pour lui-même, il accepte de participer à l’écriture de  « Psychédélices»   en tant qu’auteur pour « Décollage » et « Par les paupières », titre non prévu à la base.  Enfin Daniel Darc est un chanteur français né en 1959, dont la carrière solo ne débute qu’en 1986 ; il se caractérise par une écriture simple et immédiate (peu recherchée) devenue vite sa marque de fabrique. Inclassable du rock, influencé par le punk de Sex Pistols ou de Kraftwerk, il apparait comme un faux dandy à la voix fragile. Il a une psychologie autodestructrice et provocante. Pour ne donner qu’un exemple, il s’est taillé les veines pour asperger le public de sang lors d’un concert et s’est fait ensuite tatouer les avant-bras pour immortaliser l’évènement. Du côté musical, outre Frédéric Lo (le compositeur attitré de Daniel Darc) et Bertrand Burgalat, l’album est essentiellement signé par Jérémy Chatelain.

Jérémy Chatelain et "Psychédélices"
Vign_chatelain

Ce dernier est né à Créteil, le 19 octobre 1984, et se fait connaitre lors de la deuxième saison de Star Academy. Il ment d’ailleurs sur son âge pour y participer. Quand la supercherie est démasquée, la production choisit de diminuer l’âge minimum requis plutôt que d’éliminer ce candidat. Il échappe aux nominations pendant 10 semaines avant de se faire éliminer. En 2003, il participe à la tournée et sort très vite un single en février « Laisse-moi » qui se retrouve à la dixième place du Top 50. Le deuxième single « Belle histoire », en juillet, annonce la sortie imminente d’un album éponyme. Entre temps, il avait rencontré Alizée le 25 mars à l’Eurobest, créant le buzz dans la presse people en se mariant en secret à Las Vegas le 6 novembre. Après un petit rôle dans un épisode de la série « Commissaire Valence », incarné par Bernard Tapie, il s’engage en 2004 dans une longue tournée avec les L5, lauréates de Pop Star. La même année, il lance la première collection de sa marque de vêtements Sir Cid. Alors qu'Annily naît le 28 avril 2005, Jérémy prépare un deuxième album aux sonorités plus électroniques mais le disque sort dans une totale indifférence. Durant l’été 2006, la deuxième collection de Sir Cid est distribuée et il participe à la « Tournée des plages » sur RTL. Dès le début 2007, les rumeurs annoncent qu’il travaille au retour tant attendu d’Alizée, ayant la lourde tâche de succéder à Laurent Boutonnat. Il compose en effet 8 chansons de « Psychédélices », coécrit quatre textes avec Jean Fauque et coréalise le tout avec Sylvain Carpentier. Après ce demi-échec, il se fera très discret. En 2008, sous le pseudo de Ramon, il compose plusieurs chansons pour Emma Daumas. Il se lancera même en 2010 dans une comédie musicale pour enfants «  Pollux et son manège enchanté ». Tous ses projets tournent court ; finalement, en 2013, il devient chroniqueur ponctuel pour Laurence Ferrari dans « Le Grand Huit » sur D8.

Une p'tit zoom sur les chansons

Pour "Mademoiselle Juliette" (single, remixes et clip), Fifty Sixty (single, remixes et clip) se reporter aux pages qui sont consacrés à ces titres en cliquant sur les liens suivants: Mademoiselle Juliette, Fifty Sixty.

Outre ces deux titres, bien d'autres étaient prometteurs dont « Mon taxi driver», qui n’est pas sans rappeler « Joe le taxi » de Vanessa Paradis ou le film « Taxi driver » de Martin Scorsese. Fauque, par ses jeux de mots, en fait une chanson à la limite du scabreux: Alizée invite son chauffeur à profiter d'un feu rouge qui s'éternise pour consommer sans modération la jeune femme dans un Paris nocturne.
Typique des paroles de Daniel Darc, « Jamais plus » se décline « Never more » pour parler de la déception d'une femme amoureuse, trompée et prête au suicide. Les paroles sont simples mais d'une redoutable efficacité.
La chanson « Psychédélices »   est un vrai chef d’œuvre, dans lequel  Fauque joue magnifiquement avec les mots. Des questions existentielles sous forme d'impasses conduisent un homme à ingérer des substances hallucinogènes qui lui donnent de fausses réponses. Le titre éponyme occupe la piste centrale de album.

Suivent alors une série d’autres titres qui permettent une composition de l'album en miroir (deux styles et deux univers différents). C’est au tour des deux chansons d'Oxmo Puccino à se succéder dans l’album pour rompre avec le style et le rythme des premiers titres. « Décollage » joue sur la métaphore d’un voyage en avion :  Alizée veut rompre avec le train-train quotidien et se sépare d’un homme qui ne la satisfait plus. Elle a besoin de rêves, d’évasion, d’aventures pour échapper à une mélancolie, qui a tendance à s’installer dans le couple. On ressent dans cette chanson tout le chemin parcouru depuis Lolita : Alizée a quitté les sucreries de l’adolescence pour des titres plus réalistes à la limite, dans le cas présent, de la dépression nerveuse.  On notera l’intervention du rappeur lui-même au début et à la fin de la chanson, qui se termine par « enfoiré ». Enfin la fée clochette est dite copilote d’Alizée : c’est en effet cette année là qu’Alizée s’est faite tatouée dans le dos cellequi est deviendra son emblème. C’est juste après que se place la chanson « Par les paupières » du même Puccino. La thématique n’est d’ailleurs guère éloignée de la précédente, puisqu’Alizée se plaint de ne plus pouvoir s’endormir à cause de la mort des sentiments d’amour à son égard chez son compagnon. Devenue insomniaque, elle regrette le temps où son amoureux était tout à elle avant qu’il ne s’envole vers d’autres aventures. Cette belle déclaration constitue une magnifique et poétique chanson d’amour, où Alizée est également victime.   Les deux chansons de Puccino explorent donc le côté triste et désespéré d’une Alizée qui a placé trop d’espoir chez un compagnon qui ne lui offre qu’un quotidien banal ou qu’un amour superficiel et trompeur. Elles apparaissent comme des parenthèses à l’ambiance festive que « Lilly Town » reprend.

Fauque imagine la ville d’Alizée, Lilly étant la contraction de son propre surnom Lili et du prénom de sa fille Anilly. C’est une ville de rêve qui dégage un parfum de nostalgie des vieux disques de la Motown, des Rolling Stones et des Beatles. C’est aussi le rêve d’une femme enfant qui fait autant référence aux sept nains et à la Belle au bois dormant du monde de Disney qu’aux « Gourmandises » de l’enfance ou au pacifisme de Gandhi. « Lilly Town » constitue finalement le rêve d’un monde meilleur, ou tout le monde vit heureux et où personne ne se prend la tête. Le parolier s’amuse avec les mots et n’hésite pas à convoquer Paris Hilton ou à faire rimer les nonnes avec Lennon (John), nous donnant à penser que des religieuses écoutent le chanteur anglais tout en savourant un cornet de glace. Le rêve impossible « Par les paupières » fait place à un rêve sucré et pop : le ton change du tout au tout et la musique sonne comme un rappel de « Fifty Sixty ».

On retrouve la même légèreté avec « Lonely list », où Darc s’amuse à faire rimer les mots en –iste, quitte à créer des néologismes. Sa liste se résume à un seul homme pour lequel elle ferait n’importe quoi, cet homme qui lui a donné un bébé. Mais elle prévient que, s’il devait lui jouer un quelconque pied de nez, leur relation s’achèverait sur le champ.

Les deux dernières chansons ont un style beaucoup plus mélodieux : ce sont des ballades abordant des thématiques plus sérieuses. « Idéaliser » ne peut que rappeler la séparation d’Alizée et de Mylène Farmer sous la forme d’un règlement de compte mais aussi d’un hommage. Elle parle, en effet d’une star qui a tout osé et à qui Alizée reproche une vie dissolue. Plusieurs indices rappellent Mylène :  les archanges, la neige, le dégouts de la vie et les excès. Mais ce n’est pas une critique : Alizée a idéalisé son idole et regrette le passé jusqu’à lui poser un dernier baiser, laissant supposer que le passé est définitivement brisé et que la collaboration ne se réitéra plus jamais, à son grand regret. On notera la signature d’Alizée dans la prononciation du mot « idéaliser », qui peut rappeler la signature de Mylène dans « Moi…Lolita ».

On ne peut rester indifférent à cette chanson assez grise et nostalgique. L’album se termine par le seul titre de commande adressé à Jean Fauque mais cette fois sur la musique douce, presque une berceuse, de Bertrand Burgalat : « L’effet ». Fauque ne peut s’empêcher les jeux de mots, l’effet rime avec les fées et l’effet-mère est opposé à l’éphémère. C’est une magnifique déclaration de l’amour maternel d’Alizée pour son bébé, qui n’avait alors que deux ans : chanson poignante et sincère qui clôture ainsi le troisième opus.

Pour la petite histoire, un douzième titre intitulé "L'Amour insulaire", dont les paroles appartiennent à Chatelain et à Fauque, a été enregistré. Mais ce dernier sera évincé de la version finale de l'album parce que considéré comme pas suffisamment abouti. 

Conclusion

L’album rompt avec l’homogénéité des deux premiers car il aborde quantité de thèmes sur des sonorités très diverses. Il n’empêche que cette Alizée émancipée a visiblement pris énormément de plaisir à enregistrer ce disque, très bien accueilli par la critique mais qui ne pouvait que déconcerter son public au socle très farmérien. Le pari n’est qu’a moitié gagné en France.  En tout cas, on peut parler d’une vraie prise de risques ce qui n’est pas coutume en ce moment de crise du disque.  En contrepartie, cet album porte Alizée au statut de star au Mexique. Alizée y remportera d’ailleurs un Luna’s Awards en tant que meilleur artiste pop internationale, coiffant des pointures comme Gwen Stefani et Avril Lavigne (ici).

Le disque sera porté par la tournée «Psychédélices tour » qui, outre une date à Moscou, se cantonnera au Mexique (ici).

Alizée a donc prouvé à ses anciens producteurs qu’elle pouvait évoluer vers un style plus mature et ce même si le succès ne sera pas au rendez-vous.  C’est aussi un grand mérite démontrant qu’Alizée est une vraie artiste sur qui il faudra compter dans le paysage musical français.

Charts

France        16 
Mexique      15 
Belgique      50 
Suisse         99 
Russie 

L’album sera récompensé en France par un disque d’Or pour 80 000 exemplaires mis en place.   Ceci dit, 50 000 exemplaires environ seront effectivement vendus. L’album est classé 16e durant la meilleure semaine d’exploitation en France. Cependant, l’album connait un beau succès au Mexique, ce qui lui vaudra une double récompense: un disque d'Or et le Luna's Awards. En Russie, Alizée remporte aussi un disque d'Or.

Au total, 200 000 exemplaires seront écoulés dans le monde (sans compter les téléchargements numériques).

 

Paroles

Mademoiselle Juliette

Mademoiselle Juliette a
Son Roméo dans l'Alfa
De Vérone à Rome elle court
Joli syndrome de l'amour

Shakespeare s'amuse de sa muse
L'héroïne trouve qu'il abuse
Elle monte vite dans les tours
Le grand écrivain aime lui jouer des tours

Refrain
Mademoiselle Juliette a
Pas vraiment la tête à
Choisir entre Montaigu  Capulet
Mademoiselle Juliette
Aimerait faire la fête
Champagne à sabrer, coke à décapsuler

Mademoiselle prend des ailes
Ne pas se faire mettre en pièce
Dans son rôle elle ne veut qu'elle
Pas de réplique de toutes pièces

Cette commedia dell’arte
N'est pas assez déjantée
Qu'enfin William rende l'âme
Il n'y a plus que ça pour éviter le drame

Refrain  X 4

Mademoiselle

Fifty-Sixty

Pretty sixteen
Belle héroïne
Des sixties
Tu te dandines
T'es divine
Quand tu danses dans les yeux d'Andy

Adieu be-bop
Plus au top
C'est le pop-art
Qui te sape
A la frappe
Pop-corn et hoola-hop

Rêve de gloire et de fortune
Chic en chanel l'amour est toujours glamour
Aux expos tu poses et t'exposes
A 400 asa tu oses
Toutes les pauses

Refrain :
Fifty-sixty
Née en cinquante sexy soixante
Si excitante
S'extasie
Candide elle croit tout ce qu'Andy
Qu'Andy dit d'elle
Quelle est la plus belle
De tous les modèles

Comme une icône
Sous le Nikon
Tu tournes la tête
Au Velvet
Et Nico
Te voudrait loin de Lou Reed

A East Village
Y a pas d'âge
On est tous jeunes
Emmène-moi
Taxi jaune
La d'où vient la légende

Rêve de gloire et de fortune
Chic en chanel l'amour sera toujours glamour
Je te regarde en polaroid
Tu sais le temps n'a pas
Pris une ride

Refrain X1

Le flower power
Est mort sur le dance-floor
L'électro, le punk n'existent pas encore
Enlève le roll'n’ aux rockers
On a changé d'époque
Le rock roule en roller
La pop est en cloque

Le flower power
Est mort de sa belle mort
New-wave et techno n'existent pas encore
Vas-y joue le ton dernier rôle
N'est plus là le dandy
Mais tu danses encore dans les yeux de Warhol

Fifty-sixty
Née en cinquante sexy soixante
Si excitante
S'extasie
Candide elle croit tout ce qu'Andy
Qu'Andy dit d'elle
Quelle est la plus belle
La plus belle

Refrain X1

Mon taxi driver
Eteins le moteur
Laisse le compteur
Que les aiguilles jouent les anguilles

Laissons les voleurs
Voler nos douleurs
Laissons aux rouleurs ce qui brille

Laisse les menteurs
Nier la chaleur
La mécanique au cœur des filles

Feu vert mon lover
Goûte la saveur
Sous mon pull-over

Si sexy mon taxi driver
C'est accidentel
Cet arrêt du cœur

Paris féerique
Sans périphérique
La rue meurt de tant de fureur

Métal et plastique
La vie élastique
Nous fait danser de faux bonheurs

Feu vert mon lover
Goûte la saveur
Sous mon pull-over

Fais moi une faveur mon lover
C'est providentiel
Ce feu jamais vert

Si sexy mon taxi driver

Si sexy mon taxi driver
Langueur et saveur
Rêveur for ever

Si sexy mon taxi driver
C'est accidentel
Cet arrêt du cœur

Feu vert mon lover
Goûte la saveur
Sous mon pull-over

Fais moi une faveur mon lover
C'est providentiel
Ce feu jamais vert
Jamais plus
Hier nevermore
Mais hier a tort
Aujourd'hui vois-tu
C'est jamais plus

Oublier j'adore
Ça s'fait sans effort
C'est vite disparu
Et jamais plus

Nevermore jamais plus
A corps perdu
Nervermore jamais plus
Mon ange déçu
Nevermore jamais plus
Tout est foutu
Never more jamais plus

Seule assise au bord
Du vide, j'explore
Cherchant une issue
C'est « jamais plus »

Refrain X2

Rapide. Indolore
J'ai mieux que la mor-
Phine ou bien Jésus
C'est « jamais plus »

Nevermore jamais plus
A corps perdu
Nevermore jamais plus
Mon ange déçu
Nevermore jamais plus
Tout est foutu
Never more jamais plus

A corps perdu
Nevermore jamais plus
Mon ange déçu
Nevermore jamais plus
Tu m'as foutu
Never more jamais plus
Psychédélices

D'où est d'où vient l'homme
C'est la question qui nous taraude
D'où est d'où est l'âme
Qui donc a inventé le code

Avant toi tant d'autres ont cherché
A le toucher le ciel
Même artificiel

Doué pour voler
L'oiseau excite ta jalousie
Ferme les volets
Tu pourrais te prendre pour lui

Acide est la vie qui t'entoure
Autour de toi l'amour
A si peur du vide

Psychédélices
L'hélice s'éclipse
Tu bois le calice
Jusqu'à l'hallali

Psychédélices
Il n'y a qu'Alice
Pour croire aux merveilles
Après le réveil

D'où est d'où vient l'homme
Petit marcheur dans le réel
D'où sont ses atomes
De quelle étoile de quelle étincelle

Tu crois que ton corps a des ailes
Que l'ange Gabriel
Est là pour l'annonce

Doux est le satin
Quand la nuit noire s'habille de white
Ta lampe d'Aladin
Soudain brille de cinq cent mille watts

Acide est le temps qui s'en va
Vacille autour de toi
Tu n'en reviens pas

Psychédélices
Délisoleil
Tu bois le calice
Jusqu'à l'hallali

Psychédélices
Il n'y a qu'Alice
Pour croire aux merveilles
Apres le réveil

Décollage
La mélancolie dans le collimateur
Même dans mon lit, sans ordinateur
Escalier de rêve en colimaçon
Colimaçon, en colimaçon
Faire ses bagages pour l'invitation
Choisir le maillot d'après l'inspiration
Je pars d'un souffle et c'est la détonation
Détonation, une détonation
Tu l'entends quand mon homme est mal
Un baiser et je prends le large
C'est le filon phénoménal
Destination, une destination
Se retirer pour un voyage
Le vivre en lettres capitales
Prendre l'envol en coquillage
Une évasion, c'est une évasion

Retomber pour un décollage, sans altitude
Je m'échappe dans mon coquillage, par certitude

Sans revenir a mes points de départ
Cherche une étoile pour un rancard
Faire une escale dans ma constellation
Constellation, constellation
A l'aise dans ma bulle à carapace
La tristesse n'a pas sa place
Ce mal de l'air est inlassable
Faites attention, faites attention.
Rechargée quand je sors de là
A ses côtés, on me sent là-bas
Son regard me donne de la
Palpitation, des palpitations
Viens m'enlacer dans tes pétales
Ma peau de nacre, ta perle dort
J'y entre quand les anges dorment
Situation, c'est la situation

Refrain

Quand ma coquille est au creux de la vague
Tu ne pourras pleurer qu'un milligramme
La fée clochette est ma seule copilote
C'est de ma bulle que l'on passe à l'action
A l'intérieur je suis l'antidote
Tout va se dérouler, comme nous l'avions
Prévu. L’avion ? Mais ce n'est pas un avion
Comme un avion, mais les ailes d'un oiseau

Décollage, sans altitude.
Je m'échappe dans mon coquillage, par certitude

Refrain x2

Oxmo : pas d’atterrissage même si t’es sage…enfoiré

Par les paupières
Les paupières souvent c'est lourd
Faudrait bien les fermer un jour
Et je chante l'ennui entre les lignes
Des lance-pierres capricieux
S'il te plaît cligne des yeux
Je m'absente, je plonge dans mes comptines

J'ai besoin de la prunelle, en guise de camisole
Tu me rends luciole
Dès que tu me sens plus belle, ne pars pas ça m'isole
Tu n'connais que si la sol

Ça passe pas par un masque
Avec les mots d'hier
Ça passe par un regard
Caché sous les paupières
Je me sens capable
Aujourd'hui d'arrêter la pluie
Cet été le ciel est comédien
Le marchand de sable
Est parti, sans dire bonne nuit
Tant pis, j'ai le sommeil bohémien

Traverser l'hémisphère
A cheval sur la lumière
Tu deviens mon héliport
Parcourir l'univers tout au long de tes paupières
Revenir avant l'aurore

Refrain

Les paupières closes, tu ne vois rien de sombre
Je suis ta chose
A tes côtés, je perds mes songes
Les paupières closes
Une poussière d'ombre
Je suis ta chose
A tes côtés, je perds mes songes

Refrain X2
Lonely list
Quand je suis triste
Je fais n'importe quoi

Je suis une actriste
Quelques fois

Quelques cicatristes
Sur ma peau
Brouillent les pistes
Jusqu'au cerveau

Lonely list
Mon bébé blue
Lonely list
Ton visage est flou

Je suis une ac-triste
Et je joue
Des rôles de triste
Des rôles de fou
Je ne suis pas soliste
J'ai besoin de toi
Ni même polémiste
D'accord avec toi

Lonely list
Mon bébé blue
Lonely list
Ton visage est flou

Sur ma lonely list
Toi tu es le seul inscrit
Mais s'il tombait
Quelques gouttes de pluie
Sur mon carnet noir
De moleskine
Ton nom serait à
Jamais en ruine

Lonely list
Serait dissout
Lonely list
Mon bébé blue

Lonely list
Serait dissout
Lonely list
Mon bébé blue

Ma lonely list
Quelques tours de pistes et puis c'est tout……
Lilly Town

Welcome
Bienvenue à Lilly Town valley
La ville color et en forme
Granny pomme

London
Ou Rome à côté sont démodées
Ici pas de miss Hilton
Paris s'étonne

À Lilly Town
Les enfants dansent
Sur des vieux Motown
Dans les cours d'école

Y a même
Un ciel si bleu
Qu'on peut y voir Lucy
Qu'on peut y voir même si l'on veut
John au Gandhi
Ou l'on s'écrit des mots doux comme
Al et Simone
Lilly dans son lit rêve à Lilly Town

Seven petits hommes errent
Dans les bois dormants
Sifflent Angie des Rolling Stones
En changeant l'air

Les nonnes
Ont des cornettes pleines d'ice-cream
Des oreillettes imaginent
Chanter Lennon

À Lilly Town
Les enfants volent
Sur des vieux Motown
Dansent avec les trolls

Y a même
Un ciel si bleu
Qu'on peut y voir Lucy
Qu'on peut y voir même si l'on veut
John ou Gandhi
Ou l'on s'écrit des mots doux comme
Al et Simone
Lilly dans son lit rêve à Lilly Town

À Lilly Town
Les enfants dansent
Sur des vieux Motown
Dans les cours d'école.

Y a même
Un ciel si bleu
Qu'on peut y voir Lucy
Qu'on peut y faire tout ce qu'on veut
Selon ses vœux
Où l'on pique un tout petit somme
Chez Al Capone
Le désir prend le tram à Lilly Town

Ad libitum
Fut le voyage
Balai delay
Faire Bree et le ménage

Ravie
Du bleu du ciel
Et des fa si fa sol
Des autres étoiles, aussi vu
Le do, scellées au sol
Coco lait chocolat cookies macadamiam
Et chaque soir des hommes
Qui jouent aux dames

À Lilly Town
Même le temps danse
Sur des vieux Motown
Dans les heures de colle

Y a même
Un ciel si bleu
Qu'on peut y voir Lucy
Qu'on peut y voir même si l'on veut
John ou Gandhi
Ou l'on s'écrit des mots doux comme
Al et Simone
Lilly dans son lit rêve à Lilly Town


À Lilly Town
Les enfants volent
Sur des vieux Motown
Au-dessus des ronces

Y a même
Le bleu du ciel
Et des fa si fa sol
Des autres étoiles, aussi vu
Le do, scellées au sol
Coco lait chocolat cookies macadamiam
Lilly Town est un rêve
Pour toutes ces dames

L'effet
Je croyais t'avoir faite
Petite fée
Mais c'est toi qui me fais
Bien plus que de l'effet

C'est toi qui m'as fait
Devenir un peu divine
En te donnant ta vie
Je devine que tu vas me ravir
Toute la vie
Et chaque jour que Dieu fait
Je te fête

Les arbres sous le vent
Qui soulève ce drap
Se balancent pour toi
Que faisaient-ils avant ?

Le marbre sous le vent
Qui se lève et t'enlève
Se gravera du nom
Que tu lis sur mes lèvres
Ton nom que tout prononce
Bien avant qu'il t'annonce

Je croyais t'avoir faite
Petite fée
Mais c'est toi qui me fais
Bien plus que de l'effet

Long sera l'effet
Toujours  il va durer
De moi à tes années
L'effet mère
Toujours il va durer
L'effet mère

J'adore quand tu t'endors
Je te rêve éveillée
Tu es plus qu'un trésor
Un secret à bercer

Et le ciel peut s'attendre
A te tendre les bras
J'ai le cœur  à pierre fendre
Des bonheurs d'ici-bas
Il n'y a rien à comprendre
L'amour est hors la loi

Refrain
Idéaliser

Elle est seule sur le sol
Coulant sous l'alcool
Le vernis se craquelle
Sous l'idole

Se poudrer le faciès
Enrober de soie
Ce qui blesse et qu'on laisse
Derrière soi

Idéaliser
Un passé brisé
Pas réaliser
Qu'il n'est plus là

Idéaliser
Juste supposer
Qu'elle a tout osé
Et lui poser
Un dernier baiser
Un baiser

Ses bras ont défilé
Dans les nuits blanches
Blanche-neige exhibée
Aux archanges

Il neige sur Downtown
Fin des seventies
Le temps, c'est de l'automne
Sans surprise

Idéaliser
Un passé brisé
Pas réaliser
Qu'il n'est plus là

Idéaliser
Se faire une beauté
Retourner la scène
Viser

L'aller sans retour
Le saut dans le vide
La petite club-kid

N'aime plus le jour
Idéaliser
Juste supposer
Qu'elle a tout osé
Et lui poser
Un dernier baiser

La isla bonita

Tropical the island breeze
All of nature wild and free
This is where I long to be
La isla bonita
And when the samba played
The sun would set so high
Ring through my ears and sting my eyes
Your Spanish lullaby

 I fell in love with San Pedro
Warm wind carried on the sea, he called to me
Te dijo te amo
 I prayed that the days would last
They went so fast

Tropical the island breeze
All of nature wild and free
This is where I long to be
La isla bonita
And when the samba played
The sun would set so high
Ring through my ears and sting my eyes
 Your Spanish lullaby

I want to be where the sun warms the sky

 When it's time for siesta you can watch them go by
Beautiful faces, no cares in this world
Where a girl loves a boy, and a boy loves a girl

Last night I dreamt of San Pedro
It all seems like yesterday, not far away

Tropical the island breeze
All of nature wild and free
This is where I long to be
La isla bonita
And when the samba played
The sun would set so high
Ring through my ears and sting my eyes
Your Spanish lullaby

Tropical the island breeze
All of nature wild and free
This is where I long to be
La isla bonita
And when the samba played
The sun would set so high
Ring through my ears and sting my eyes
Your Spanish lullaby

Exprimez-vous sur cet album
Il n'y a aucun commentaire
 

Attention

Les textes repris sur toutes les pages, y compris le référenciel et les jeux, sont protégés par copyright déposé par Alizée International Fan Club. Toute reproduction partielle ou totale entraine des poursuites judiciaires sauf autorisation exceptionnelle et écrite de la part de l'administrateur.

En aucun cas, les commentaires que les utilisateurs laissent dans les livres d'or et les espaces de partage ne sont protégés par le site.  Nous déclinons toutes responsabilités en cas de commentaires reproduits partout ailleurs.

Ceci est un site de fans: toutes les photos, les vidéos, les audios, les paroles et musiques des chansons, les magazines et articles de presse, les marques et les logos (y compris les nôtres)  appartiennent de plein droit  et intégralement à leurs propriétaires respectifs.  

Exprimez-vous ....
Exprimez-vous ....
 
Alizee_Decollage
 
Alizee_Psychedelices
 
Spychédélices
Film n'existant que sur le CD Album collector digipack France
Promotion au Mexique

Alizée promotionne son nouvel album au Mexique en janvier 2008. Au même moment, un coffret CD + DVD intitulé "TOUT" est  proposé uniquemenrt au Mexique  par Universal Music (l'ancienne maison de disques d'Alizée).

Making of et shooting photos
 

Quel titre préférez-vous?


Mademoiselle Juliette
Fifty-Sixty
Mon taxi driver
Jamais plus
Psychédélices
Décollage
Par les paupières
Lilly Town
Lonely list
Idéaliser
L'effet
Pub de l'album
Pub album spot 10 secondes
Pub album spot 20 secondes
Laisse-moi Chatelain
J'veux qu'on m'enterre Chatelain
Pollux et le manège enchanté
Chatelain dans Commissaire Valence
Alain Bashung
Osez Joséphine
Oxmo Puccino
L'enfant seul
Daniel Darc
La pluie qui tombe
Joe le taxi Vanessa Paradis
© Alizée International Fan Club 02/05/2014